5 conseils pour la construction de votre chalet!

Les chalets sont des maisons « tout bois », parfait pour les gîtes, le dépaysement et les maisons de vacances. Dans ce type de construction on retrouve le bois partout, du sol au plafond jusqu’aux finitions. Ce n’est peut-être pas le style de maison dans lequel on vit en permanence, mais elle est parfaite pour se reposer et se détendre en vacances.

Planifiez vos besoins

Comme pour tout projet, le futur propriétaire d’un chalet doit correctement mesurer ses besoins pour mettre en place une structure satisfaisante dans le temps. Il s’agit de prévoir les bons espaces de vie, de cuisine, de salle de bain, de rangements et autres en fonction du nombre et du type de personnes qui vont utiliser le chalet et en fonction de la nature des activités et de leur volume. Les ouvertures doivent également être prévues minutieusement en tenant compte de l’ensoleillement, du vent, des cyclones etc…

Parfois les gens font « évoluer » le projet en cours de construction et cela occasionne des contretemps et des surcoûts. Par exemple une fenêtre non prévue doit s’ajouter par ici et une porte ne peut plus être mis là où c’était prévue à l’origine… Pour minimiser ce type de situation, il faut avoir un véritable plan qui anticipe les besoins et les problèmes.

Il faut aussi prévoir l’entretien et la maintenance de chalet sur la durée (voir plus bas).

Impliquer les membres de la famille dans la conception est une bonne chose, cela permet d’inclure tous les besoins et fonctionnalités dès le début et de ne contrarier personne.

Travaillez par étape

Certaines pièces ou éléments de votre chalet ne nécessitent peut-être pas d’être terminés au cours du premier projet. Il est possible de laisser de l’espace libre que vous ferez aménager et construire plus tard jusqu’au moment où vous aurez les moyens de réaliser tout ce que vous souhaitez réaliser. Souvent les gens terminent leur projet de chalet quelques années après l’avoir commencé. C’est un avantage en termes de budget mais aussi d’idées, car en utilisant le chalet pendant quelques temps on parvient à déceler les améliorations et extensions qui seront souhaitables par la suite.

Un projet correctement « dimensionné » au début offre la possibilité de différer certains coûts et de choisir des bons matériaux pour la première partie sans chercher à faire de « mauvaises » économies.

Notons également que les petits chalets consomment peu d’énergie et nécessitent moins de travaux de maintenance. L’autre avantage est qu’ils s’installent facilement dans les petites cours. Comme ils consomment peu, ils peuvent assez aisément être équipés de panneaux solaires pour la production d’électricité.

Choisissez bien le bois

Il faut acheter un bois qui est adapté au climat où vous vivez. A la Réunion nous avons un climat tropical et humide qui nécessite du bois de classe 4 comme le pin sylvestre que met en place CBHC dans ses constructions bois à la Réunion. Ce bois doit avoir été traité à cœur dans une cuve autoclave par un produit adapté qui va le protéger des champignons, des termites, de l’humidité et d’autres soucis.

Certains bois exotiques sont naturellement de classe 4 et peuvent être utilisés sans traitement et avec succès dans les maisons soumises à un climat tropical. Toutefois le pin sylvestre est un matériau agréable à travailler et il est intéressant pour les sections de grandes portées qui ne peuvent pas être soutenues par des poteaux intermédiaires (faites appel à un professionnel pour garantir votre construction).

Quoiqu’il en soit, choisissez votre essence de bois en fonction de sa durabilité en climat tropical.

Isolation et ventilation naturelle

Un isolant permet de renforcer la capacité isolante naturelle du bois et de conserver la chaleur à l’intérieur de la maison en hiver. Cela a son importance dans une région élevée comme la Plaine des Cafres. Dans cette région, nos modèles de construction CBHC ont par le passé obtenu une température de 20°C en intérieur quand il faisait 14°C à l’extérieur. En été, il faut prévoir une ventilation naturelle avec un bardage décalé de 2 à 4cm de la paroi pour laisser une lame d’air et évacuer la chaleur du revêtement extérieur, cela permet de couper la chaleur qui tape sur la façade et de l’empêcher de rentrer à l’intérieur. La chaleur a donc deux couches à traverser pour se transmettre à l’intérieur. Ces deux couches que sont la lame d’air et l’isolant de la paroi protègent la maison des grosses chaleurs. A cela s’ajoute la construction intelligente du chalet qui doit permettre une circulation d’air naturellement à l’intérieur avec des ouvertures bien placées.

Protégez vos parois extérieures exposées

Les parois extérieures sont exposées aux UV et aux intempéries qui ne manqueront pas de détériorer le matériau. La première protection peut consister à mettre un revêtement autre que du bois sur les façades trop exposées au vent. Dans l’optique d’une construction « tout bois », il faut appliquer une protection sur le revêtement bois comme une lasure, un saturateur ou une huile. Cela permettra de protéger vos revêtements sur la durée. Il ne faudra alors que procéder à une maintenance tous les 4 ou 5 ans ou lorsque vous apercevez que vos façades ont besoin de fraîcheur.

Est-ce que je peux faire moi-même mon chalet ou dois-je faire appel à une entreprise ?

D’une certaine manière, que vous participiez ou non à la construction, vous êtes impliqués dans le projet et le prestataire éventuel aura de toute façon besoin de vous poser des questions régulièrement pour que tout soit fait conformément à vos désirs.

On peut faire soi-même son chalet dans la mesure où on a le temps et les compétences pour le faire. Il faut suivre le principe de mise en oeuvre du bois pour ne pas créer des défaillances ultérieures et faire perdre la valeur au bois. Si le temps ou les compétences voire la motivation viennent à manquer, il faut faire appel à un professionnel qui de par son activité régulière est en mesure de solutionner des situations particulières et de construire un chalet qui soit conforme à vos attentes. Quoiqu’il en soit, il ne faut pas sous-estimer la construction d’une structure bois.

CBHC se tient à votre disposition pour tout projet bois sur la Réunion.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles similaires

Thierry et Cédric Cadet
Gérants de CBHC

Bienvenue sur le site de CBHC. Nous concevons des maisons et des aménagements extérieurs en bois partout sur l’île de la Réunion.

Thierry et Cédric Cadet

Construction Bois
Contact
Services